Communiqué


PRIX DE LA CRITIQUE POUR LA SAISON 2006-2007

 

Montréal, le 22 octobre 2007 - L’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT) a le plaisir d’annoncer les lauréats de ses Prix de la critique pour la saison 2006-2007.

Dans la catégorie Montréal, le Prix de la critique est remis à COMA UNPLUGGED de Pierre-Michel Tremblay, dans une mise en scène de Denis Bernard, une production du Théâtre de la Manufacture. Ce portrait caustique de la condition masculine actuelle est appuyé par une mise en scène audacieuse. Menée par Steve Laplante dans la peau d’un stand-up lucide, soutenue par des musiciens inventifs et des acteurs de premier ordre, la représentation est un véritable cabaret de l‘inconscient. L’œuvre témoigne à la fois d’un souci du détail et d’un sens indéniable de la caricature. Son humour mordant a agréablement détonné dans le paysage théâtral de la saison.

Rappelons que les autres finalistes, dans la catégorie Montréal, étaient :
JE VOUDRAIS ME DÉPOSER LA TÊTE de Jonathan Harnois, dans une mise en scène de Claude Poissant, une production du Théâtre PàP.
FORÊTS de et mis en scène par Wajdi Mouawad, une production des compagnies Au carré de l’hypoténuse et Abé carré cé carré, en coproduction avec le Théâtre Espace Go.

Dans la catégorie Québec, le Prix de la critique est remis à FORÊTS de et mis en scène par Wajdi Mouawad, une production des compagnies Au carré de l’hypoténuse et Abé carré cé carré, en coproduction avec le Théâtre du Trident. Cette fresque théâtrale bouleversante révèle une fureur de vivre et un puissant lyrisme. S’y voient défrichés les drames de sept générations, dans un chevauchement complexe et maîtrisé de tableaux scéniques dont on retient la force sauvage, la finesse et la sensualité. Portée par onze acteurs entièrement investis dans leurs multiples personnages, cette production belgo-franco-québécoise est une œuvre accomplie d’une rare intensité.

Rappelons que les autres finalistes, dans la catégorie Québec, étaient :
ON ACHÈVE BIEN LES CHEVAUX de et mis en scène par Marie-Josée Bastien, d’après Horace McCoy, une coproduction du Théâtre Niveau Parking et du Théâtre Les Enfants Terribles.
LES MAINS SALES de Jean-Paul Sartre, dans une mise en scène de Marie Gignac, une production du Théâtre du Trident.

Dans la catégorie Jeunes publics, le Prix de la critique est décerné à SI TU VEUX ÊTRE MON AMIE de Litsa Boudalika, dans une mise en scène de Jean-Philippe Joubert, une production de la compagnie Les Nuages en pantalon. Mettant en scène l’amitié difficile entre une jeune Israélienne et une jeune Palestinienne, ce spectacle permet au public adolescent d’appréhender de façon sensible un conflit, à maints égards incompréhensible, qui perdure depuis des décennies au Proche-Orient. Le jeu physique des comédiens, les projections et la musique contribuent à dynamiser un échange épistolaire émouvant, où espoir et détresse dialoguent.

Rappelons que les autres finalistes, dans la catégorie Jeunes publics, étaient :
D’ALASKA de Sébastien Harrisson, dans une mise en scène de Frédéric Dubois, une production du Théâtre Bluff.
L’ARMOIRE de Pascal Brullemans, dans une mise en scène de Michel P. Ranger, une production du Théâtre de l’Avant-Pays.

Dans la catégorie Théâtre anglophone, le Prix de la critique est remis à AMADEUS de Peter Shaffer, dans une mise en scène d’Alexandre Marine, une production du Leanor and Alvin Segal Theatre. Avec ce spectacle, on entre de plain-pied dans les coulisses grouillantes de la cour de Vienne, on accède à toute la vivacité, mais aussi à toute la vulnérabilité de Mozart. Grâce au jeu convaincant des interprètes, aux objets que l’on bouscule et aux moments où la musique et la danse prennent le dessus, la représentation captive littéralement.

Rappelons que les autres finalistes, dans la catégorie Théâtre anglophone, étaient :
THE SATCHMO’ SUITE de Hans Böggild et Doug Innis, dans une mise en scène de Hans Böggild, une production du Leanor and Alvin Segal Theatre.
GLORIOUS! de Peter Quilter, dans une mise en scène de Sarah Stanley, une production du Centaur Theatre.

Le Prix de la critique est décerné annuellement aux spectacles jugés les meilleurs, à Québec et à Montréal, par les membres de l’AQCT. Les finalistes sont désignés par le biais d’un vote des membres, alors que les spectacles gagnants sont désignés au terme d’une discussion.

-30-

SOURCE : Christian Saint-Pierre / 514 598-7405

 

 
AQCT

 

 

Page d'accueil